8.3 C
New York
Saturday, March 2, 2024

au dernier jour de son procès, l’ex-star de Barcelone nie toute accusation de viol

Le procès de Dani Alves pour viol s’est terminé ce mercredi 7 février après une audience durant laquelle l’ex-star du club de foot barcelonais a nié en bloc les accusations de viol. Après trois jours d’audiences, Dani Alves est retourné en prison préventive dans l’attente de son verdict.

Publié le :

2 mn

Avec notre correspondante à Barcelone, Elise Gazengel

Dani Alves a tout nié. Dans sa dernière déclaration sur le banc des accusés, ce mercredi, le footballeur a contesté chaque détail apporté par la victime présumée lors du premier jour du procès. Non, elle ne lui a pas dit qu’elle voulait sortir de ces toilettes. Non, il ne l’a pas giflée. Non, il ne l’a pas forcée. « Je ne suis pas ce type d’homme », a-t-il déclaré.

Menotté, vêtu d’un pull blanc et portant des lunettes, l’ex-joueur de 40 ans a affirmé que la plaignante n’avait « à aucun moment (…) dit quoi que ce soit » pour s’en aller. « Si elle avait voulu partir, elle pouvait partir à tout moment, elle n’était pas obligée d’être là », a ajouté l’ancien arrière-droit.

Puis le Brésilien a fondu en larmes par deux fois. La première lorsqu’il s’est rappelé qu’il avait appris les accusations dans la presse et ensuite lorsqu’il a parlé de sa situation économique. « Je suis pratiquement ruiné », a-t-il assuré.

Une « situation d’angoisse et de terreur »

Dans son réquisitoire, la procureure, qui réclame neuf ans de prison, a évoqué un récit « absolument crédible » de la victime. Pour sa part, l’accusation requiert le maximum, soit 12 ans de prison. Elle a aussi souligné le « courage » de la plaignante pour qui ce procès a été « très dur ».

Selon l’acte d’accusation, Dani Alves, qui était alors à Barcelone après avoir participé au Mondial au Qatar, se trouvait dans cette discothèque avec un ami. Après avoir offert du champagne à la plaignante, à sa cousine et à une amie, il l’aurait invitée à danser, puis à l’accompagner dans une pièce attenante comportant des toilettes. Alves l’aurait alors contrainte à avoir des relations sexuelles, selon le parquet, qui décrit une « situation d’angoisse et de terreur » pour la jeune femme.

Quant à l’avocate du footballeur, elle plaide la relaxe et estime que la victime a fourni un récit « dirigé et médiatisé ».

Le verdict est attendu dans les prochaines semaines.

Source link

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
0FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles