8.3 C
New York
Saturday, March 2, 2024

carton pour Zaho de Sagazan, victoire ex aequo pour Vianney et Gazo

La 39ᵉ cérémonie des Victoires de la musique, qui s’est déroulée vendredi 9 février à la Seine musicale, près de Paris, a confirmé l’ascension fulgurante de la jeune artiste Zaho de Sagazan avec quatre prix. Retour sur une soirée riche en musique et en émotion.

Publié le :

3 mn

C’est avec une réorchestration symphonique d’un medley de tubes de la chanteuse Zazie, présidente de la cérémonie, que s’est ouverte la 39ᵉ cérémonie des Victoires de musique ce 9 février à la Seine musicale, près de Paris. En préambule, l’artiste a souhaité célébrer « la musique qui nous réunit, le chemin, le travail, le trac […], les défaites comme les victoires. »

Dix catégories ont été consacrées au cours de la soirée. Donnée favorite et nommée dans cinq catégories, Zaho de Sagazan a raflé quatre prix. Âgée de 24 ans, elle a remporté la Victoire de l’album, la chanson originale pour La symphonie des éclairs, la Victoire de la révélation scène et révélation féminine. La chanteuse a rappelé qu’« être sensible, c’est être vivant et on n’est jamais trop vivant », sous une salve d’applaudissements.

À écouter aussiZaho de Sagazan, la musique résolument moderne

Surprise pour la catégorie artiste masculin de l’année. Ce sont deux Victoires ex aequo qui ont été attribuées, l’une pour Vianney, coqueluche confirmée de la chanson française, et l’autre pour le rappeur Gazo, prodige de la drill, un style qui a émergé dans les années 2010 à Chicago.

Pianiste franco-camerounais, Yamê est sacré révélation masculine de l’année. Il a laissé éclater sa joie en recevant son prix. « Ça a commencé par une histoire de famille et on en est là. Je suis fier de toute mon équipe », a-t-il déclaré, sourire aux lèvres et savourant sa victoire.

À lire aussi« Elowi » de Yamê, la voix de la singularité

Maîtresse du R’n’B français au succès sans égal sur les plateformes de streaming, « Queen » Aya Nakamura décroche sa première Victoire de la musique et non des moindres, celle de l’artiste féminine de l’année.

Pluie d’hommages, de Bernard Lavilliers à Jane Birkin en passant par Jean-Louis Murat

Une victoire d’honneur a été attribuée à Bernard Lavilliers pour l’ensemble de sa carrière. Des artistes de toutes générations ont repris sur la scène de la Seine musicale des titres pêle-mêle les titres phares de Bernard Lavilliers. Des Mains d’or à On The Road Again en passant par Idées noires, le chanteur n’a pas pu contenir son émotion et a laissé échapper quelques larmes.

Un hommage appuyé à Jane Birkin, disparue en juillet dernier, a été rendu. Après une rétrospective de ses chansons les plus iconiques, la salle a longuement applaudi l’artiste « qui nous manque tant », ont souligné les présentateurs de la soirée Léa Salamé et Cyril Féraud.

C’est en chanson que la cérémonie des victoires de la musique salue la mémoire de Jean-Louis Murat, décédé en mai 2023. Le chanteur Raphaël a repris dans un style aux teintes de blues accompagnés de violons Si je devais manquer de toi, tube sorti en 1987.

À lire aussiJean-Louis Murat, chanteur de l’intime, est mort à l’âge de 71 ans

 

Palmarès des 39e Victoires de la musique

Artiste masculin :
– Gazo et Vianney (ex aequo)

Artiste féminine :
– Aya Nakamura

Révélation masculine :
– Yamê

Révélation féminine :
– Zaho de Sagazan

Révélation scène :
– Zaho de Sagazan

Album :
La symphonie des éclairs, Zaho de Sagazan

Chanson originale :
La symphonie des éclairs, Zaho de Sagazan

Concert :
– Damso

Création audiovisuelle :
Commando, Shay

Victoire d’honneur :
– Bernard Lavilliers
 

Source link

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
0FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles