8.3 C
New York
Saturday, March 2, 2024

Cyril Ramaphosa promet la fin des coupures de courant

En Afrique du Sud, le président Cyril Ramaphosa a prononcé son discours sur l’état de la nation devant le Parlement réuni au Cap. Pour le chef de l’État, cette plateforme était l’occasion de revenir sur les actions menées par l’ANC, à la fois sous sa présidence, mais aussi depuis l’arrivée du parti au pouvoir en 1994.

Publié le : Modifié le :

2 mn

Avec notre correspondante en Afrique du Sud, Claire Bargelès

Alors que le pays célèbre cette année les 30 ans de ses premières élections libres, Cyril Ramaphosa a listé toutes les politiques mises en place par l’ANC qui ont pu aider les jeunes d’Afrique du Sud nés sous la démocratie, tout en reconnaissant aussi leurs limites : « Malgré toutes les réussites remarquables de ces 30 dernières années, beaucoup d’enfants de la démocratie sont encore confrontés à de grands défis. Des millions de jeunes entre 15 et 24 ans sont par exemple sans emploi, études ou formation ».

Et parmi les dossiers qui n’ont pas été réglés sous sa présidence se trouve la question des délestages, puisque l’entreprise publique Eskom est régulièrement incapable de répondre à la demande. Sur ce point, Cyril Ramaphosa a tenu à rassurer ses électeurs. « Nous sommes convaincus que le pire est derrière nous et que la fin des coupures de courant est enfin à portée de main », a-t-il dit.

À lire aussiLes coupures de courant à répétition, un danger pour l’économie en Afrique du Sud

Des promesses bien trop familières pour le premier parti d’opposition, l’Alliance démocratique de centre droit et son leader, John Steenhuisen. « On peut décrire l’Afrique du Sud comme un match de rugby avec deux mi-temps : les 15 premières années, notre économie a progressé, il y a eu des améliorations. Mais tout a été perdu sur les 15 dernières années. Tous les indicateurs que l’on utilise pour savoir si un pays va dans la bonne direction indiquent que l’Afrique du Sud prend la mauvaise direction », a-t-il tancé. 

Ce discours était particulier, car il s’agissait du dernier discours sur l’état de la nation du premier mandat de Cyril Ramaphosa. Des élections générales doivent se tenir dans le pays cette année, bien que la date précise n’ait pour l’instant été communiquée. Sur ce dossier, le porte-parole de la présidence a assuré que le calendrier serait annoncé d’ici à la fin du mois.

Source link

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
0FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles