12.4 C
New York
Tuesday, February 27, 2024

De nouveaux consommateurs plébiscitent de plus en plus des vins désalcoolisés

Au salon Wine Paris & Vinexpo Paris qui se tient du 12 au 14 février à Paris, des professionnels de vins dénichent de nouvelles tendances. Ainsi, les jeunes consommateurs plébiscitent de plus en plus des vins sans alcool. Ce type de boissons gagnent du terrain et s’exportent jusqu’en Afrique.

Publié le :

2 mn

Alors que depuis une vingtaine d’années, la consommation de vins ne cesse de baisser, les boissons sans alcool gagnent du terrain. Témoins de modes de consommation qui changent, ils permettent notamment de gagner de nouveaux clients, estime Frédéric Chouquet-Stringer, fondateur de Zenothèque. Consultant et distributeur des vins désalcoolisés, ce spécialiste précise toutefois : « Légalement un vin sans alcool n’existe pas. Depuis décembre 2021, l’appellation vin désalcoolisé est réservée à un vin dont on a baissé le taux d’alcool en-dessous de 0,5%. On l’obtient soit par le processus basé sur la filtration, soit par l’échauffement. Aujourd’hui, ce marché représente 1% du marché du vin. Mais le développement est très dynamique. »

Si les consommateurs sont de plus en plus séduits par ce type de produits, c’est aussi à cause de leur qualité, abonde Marie-Pierre Laller, vigneronne dans le bordelais. Propriétaire avec sa sœur Emmanuelle et son mari, Éric Lallez, des Vignobles Raguenot, elle avoue avoir pris du temps pour réfléchir avant de se lancer. Mais son esprit d’innovation a      gagné. Sa gamme désalcoolisée baptisée « Tip Top » est finalement née en septembre 2023 : « Toute la richesse du vin est là et de façon naturelle. Il n’y a pas d’additif, ni d’édulcorant, ni d’arôme de synthèse, ni de tanins de synthèse. » Les retours sont plutôt positifs. Sourire espiègle de la vigneronne : « Je suis un brin révolutionnaire. »

De nouveaux marchés en Afrique

La cuvée désalcoolisée de cette productrice se vend déjà dans les pays du Golfe. Le Canada et la Suisse sont prôneurs. Elle a aussi des clients au Cameroun, en Côte d’Ivoire et au Nigeria. Samuel Bonzo, son distributeur à Abidjan, est conquis : « Nos frères musulmans sont aussi friands du bon vin. Sauf que le vin alcoolisé ne rentre pas dans le domaine du religieux. Donc, ils ont beaucoup sollicité des vins non alcoolisés. Nos clients sont des supermarchés, des boutiques, des caves, mais aussi des restaurants. »

Le marché du sans-alcool progresse, notamment auprès des jeunes. 44% des consommateurs de vins désalcoolisés ont entre 18 et 25 ans. La France, l’Allemagne, la Finlande et les Pays-Bas sont en tête de la demande. Mais aussi la Norvège et les États-Unis, gros consommateurs de vins à faible teneur d’alcool. De nouveaux concepts de bars sans alcool voient le jour en Europe et dans le monde de Liège à San Francisco en passant par Dublin. Selon Wine Paris & Vinexpo Paris le marché mondial des produits sans alcool a dépassé 11 milliards de dollars en 2022.

Source link

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
0FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles