5.4 C
New York
Saturday, February 24, 2024

[En direct] La pression internationale s’intensifie pour un accord entre Israël et le Hamas

La pression internationale s’intensifie mardi pour un accord de trêve entre Israël et le Hamas incluant une nouvelle libération d’otages, malgré les menaces d’une offensive sur Rafah, dernier refuge pour plus d’un million de Palestiniens de la bande de Gaza.

Publié le :

2 mn

Ce qu’il faut retenir

■ Le président américain Joe Biden a exhorté le Premier ministre Benyamin Netanyahu à « garantir la sécurité » de la population palestinienne tandis que plusieurs États ont mis en garde contre une « catastrophe humanitaire » en cas d’assaut sur la ville surpeuplée.

■ Joe Biden a annoncé qu’un accord de libération des otages détenus à Gaza, accompagné d’une pause « d’au moins six semaines » dans les hostilités entre Israël et le Hamas, était actuellement en discussion

■ Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu a déclaré avoir ordonné à l’armée d’élaborer un plan visant à évacuer les civils de Rafah, où il prévoit de lancer une « opération massive » et de vaincre les derniers bataillons du Hamas. 

■ Selon le dernier bilan du ministère de la Santé du Hamas, communiqué ce lundi 12 février, 28 340 personnes ont été tuées à Gaza depuis le début de la guerre, le 7 octobre 2023. Il a fait état d’un total de 164 morts au cours des dernières 24 heures. Les victimes sont en majorité des femmes, des adolescents et des enfants. On dénombre également 67 984 blessés.


Les horaires sont donnés en temps universel (TU, soit heure de Paris -1), cliquez ici pour rafraîchir.

6h15 : Les États-Unis réclament un plan « crédible » pour épargner la population palestinienne

Les États-Unis, principal allié d’Israël, insistent sur leur opposition à une opération à grande échelle sans solution pour les civils coincés à la frontière fermée avec l’Égypte à l’extrême sud du territoire. Le président américain Joe Biden a réclamé, de la part des forces israéliennes, un plan « crédible » pour épargner la population palestinienne, en préalable à toute offensive, lors d’une rencontre lundi à la Maison Blanche avec le roi de Jordanie Abdallah II. Le monarque, dont le pays est le deuxième État arabe à avoir signé un traité de paix avec Israël, en 1994, est allé plus loin. « Nous ne pouvons pas nous permettre une attaque israélienne sur Rafah », où la situation humanitaire est déjà «​​​​​​​ insupportable », a dit Abdallah II, qui a également appelé à «​​​​​​​ un cessez-le-feu durable immédiatement » dans la bande de Gaza.

Source link

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
0FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles