8.3 C
New York
Saturday, March 2, 2024

une journée de vote émaillée de violences pour les législatives et provinciales

Des milliers de bureaux de vote au Pakistan étaient classés sensibles sur le plan sécuritaire pour cette journée d’élections législatives et provinciales. Et justement, le scrutin a été marqué par de nouvelles explosions survenues dans la province du Balouchistan. Plusieurs membres des forces de l’ordre ont été tués. 

Publié le :

2 mn

De notre correspondante à IslamabadSonia Ghezali

Une atmosphère anxiogène et un climat de frustration aussi. La journée a été émaillée de violences. Il y a eu un attentat dans la province de Khyber Pakhtunkhwa, près de la frontière avec l’Afghanistan, où un véhicule d’agents de sécurité a été pris pour cible par des insurgés.

Il y a également eu des attentats à la bombe et des fusillades dans certaines parties de la province du Balouchistan, notamment près de bureaux de vote. Et puis il y a eu par ailleurs des irrégularités signalées ici et là. Comme à Islamabad où un bureau de vote pour les femmes n’a pas pu ouvrir ses portes, car les listes d’électrices n’ont pas été reçues.

À lire aussiPakistan: plus de 128 millions d’électeurs appelés à voter, internet suspendu

De plus, l’absence de réseau de téléphonie mobile a rendu très compliqué l’accès aux informations pour les électeurs. C’est pour des raisons de sécurité que le réseau mobile a été suspendu, explique le ministère de l’Intérieur. Et cela a posé plusieurs problèmes pratiques pour les électeurs. Comment connaître l’adresse de son bureau de vote, accéder à un moyen de transport sans pouvoir utiliser son téléphone ? Et puis comment permettre aux observateurs déployés dans les bureaux de vote de contacter leurs partis politiques ou la commission électorale pour signaler des irrégularités ?

Des résultats officiels vendredi

Le Parti du peuple pakistanais (PPP) de Bilawal Bhutto Zardari a déclaré que la suspension des services internet était « une négation de la démocratie et du processus de vote ». Le Pakistan Tehreek-e-Insaf (PTI) d’Imran Khan parle quant à lui de « trahison exaspérante » de la part de l’autorité pakistanaise des télécommunications.

Le principal média privé du pays, la chaîne d’information pakistanaise de télévision Geo News était en émission spéciale toute la journée, son présentateur phare a, lui aussi, partagé sa frustration.« Cela soulèvera de nombreuses questions sur les élections, en particulier sur les résultats si les services de téléphonie mobiles ne sont pas restaurés car cela aura un impact sur la collecte des résultats, ils ne seront pas transmis à temps. Nous le répétons encore et encore sur Geo News et tous les partis politiques le disent aussi, il faut que les services de téléphonie mobile reprennent parce que la collecte des résultats sera compromise si cela n’est pas fait ».

Cette suspension des services mobiles ajoute aux suspicions de manipulations des résultats alors que 70 % de la population « n’a pas confiance dans l’intégrité des élections », selon un récent sondage. Les premières estimations seront disponibles dans la soirée au Pakistan et les résultats officiels vendredi 9 février.

Source link

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
0FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles