8.3 C
New York
Saturday, March 2, 2024

vives tensions entre les forces de l’ordre et le gouvernement sortant

Le gouvernement sortant portugais vient de rappeler à l’ordre policiers et gendarmes, qui multiplient les formes de protestation, à la limite de la légalité.

Publié le :

1 mn

Avec notre correspondante à Lisbonne, Marie-Line Darcy

La révolte des policiers et gendarmes portugais couvait depuis novembre 2023 et la prime de risque accordée à leurs confrères de la police judiciaire et uniquement à eux. Depuis, la colère est allée crescendo. Des pétitions, des manifestations impressionnantes à Lisbonne et Porto. Le week-end, ce sont de nombreux arrêts maladies parmi les forces de l’ordre qui ont empêché le déroulement de plusieurs matchs de football.

Face à cette attitude, le ministère de l’Intérieur a rappelé les troupes à l’ordre, menaçant de sanctions disciplinaires si les troubles ne cessaient pas. Un syndicat de policier a alors fait planer la menace d’un boycott des élections législatives anticipées du 10 mars prochain.

Une instrumentalisation de la colère policière ?

Antonio Costa, le Premier ministre socialiste, est alors sorti de sa réserve, et décrété inadmissible le recours à des formes de lutte hors la loi, se disant convaincu que les forces de l’ordre n’auraient jamais recours à un tel acte de trahison de la démocratie.

Des rumeurs circulent sur une instrumentalisation de la colère policière par des mouvements d’extrême droite, alors que le parti populiste CHEGA est en passe de devenir la 3ᵉ force politique du pays.

Source link

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
0FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles