5.4 C
New York
Saturday, February 24, 2024

Wine Paris & Vinexpo Paris 2024 ouvre dans un contexte économique mondial incertain

Le salon professionnel Wine Paris & Vinexpo Paris se tient à partir de ce 12 février 2024. Producteurs, importateurs, distributeurs, sommeliers, cavistes ou encore journalistes se pressent à la porte de Versailles, dans le sud de la capitale française. Ils sont tous là pour faire des affaires dans un contexte économique mondial de plus en plus incertain.

Publié le :

3 mn

En 2023, la production mondiale de vin a été la plus faible depuis soixante ans (soit 244 mln d’hectolitres). Il y a eu moins de vins produits, alors que les coûts de production, eux, ont grimpé. Soit une hausse entre 15% et 30%, en moyenne, rappelle Rodolphe Lameyse, directeur général de l’organisateur Vinexposium : « Cette tendance haussière, on la retrouve sur le prix final de la bouteille. Ce qui a pénalisé l’achat et la consommation de vins. »

La demande mondiale pour les vins recule

La flambée de l’inflation a pesé sur le pouvoir d’achat des amateurs de vins, mais elle n’explique pas tout. Les nouveaux modes de consommation, loin d’être un effet de mode, ont opéré un véritable changement structurel sur le marché mondial de vins. Après avoir atteint un sommet en 2007, la consommation de vins rouges a reculé de 15% sur quinze ans, selon le rapport de l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV). Par ailleurs, la demande pour les vins blancs et les rosés augmente depuis 2000, sans toutefois changer la tendance de fond. La consommation mondiale de vins ne cesse en effet de baisser.

En conséquence, les ventes reculent. Passé l’euphorie de la sortie de crise du Covid-19, le commerce s’est à nouveau grippé, estime Rodolphe Lameyse : « On a vu une augmentation des stocks envoyés aux États-Unis, mais aussi en Chine. En face on ne trouve pas de débouchés commerciaux. Ce qui fait que les nouveaux millésimes qui arrivent ne trouvent pas pour le moment preneur sur ces marchés ». Tous les marchés à l’international reflètent cette situation. Au premier semestre 2023, les exportations de vins et spiritueux français ont reculé de 10,6% en volumes, ainsi que de 1,9% en valeur [Source : FEVS]. Les chiffres d’affaires pour l’ensemble de 2023 devraient être connus lors du salon.

Facilitateur de relations

Le dérèglement climatique, les enjeux géopolitiques, le packaging durable, mais aussi les vins et les spiritueux sans alcool sont au menu du salon. Pour cette édition 2024, Wine Paris & Vinexpo Paris ne manque pas d’ambition : « Notre rôle est assez simple : c’est de faire venir au salon l’ensemble des acteurs de la filière mondiale. Mais au-delà de cela, c’est de permettre à chacun de ces acteurs de rencontrer des émissaires politiques et économiques de chacun des pays. On accueille plus de quarante délégations diplomatiques au salon. On a un partenariat avec la Fédération des exportateurs de vins & spiritueux de France (FEVS). On travaille étroitement avec l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV). En anglais, on dit que l’on a un rôle de lobbyste. C’est souvent un gros mot en France. Pour autant, on est un facilitateur de relations », indique le directeur général.

Le salon parisien se positionne comme concurrent du salon professionnel allemand ProWein à Düsseldorf (49 000 visiteurs, en 2023). À Paris, plus 40 000 visiteurs sont attendus du 12 au 14 février, dont plus d’un tiers venu de l’étranger.

Reportage AfriqueEn Afrique du Sud, des jeunes de milieux défavorisés se forment aux métiers du vin

Source link

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
0FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles